Peut-on conduire après avoir consommé du CBD ?

La consommation du cannabis est illégale et contestée dans de nombreux pays. Cependant, plusieurs pays commencent aujourd’hui à penser à sa légalisation. De fait, le cannabis est composé de substances telles que  le CBD et le THC. Ces deux substances ont des effets divers sur l’organisme. La question qu’on se pose est de savoir l’impact du CBD sur notre capacité à conduire. Nous répondons à cette question dans cet article.

Qu’appelle-t-on CBD ?

Le CBD est le diminutif de cannabidiol. Sa formule chimique étant le C12H30O2. Il ne contient aucun élément psychoactif. Son extraction a eu lieu la première fois en 1940 par la société ADAMS et al. Sa soudaine popularité a amené bon nombre de spécialistes à y consacrer des recherches dans le but de connaitre ses effets sur le corps humain. Selon certaines études, le CBD aurait des propriétés thérapeutiques. À fortes doses il peut s’avérer une substance incommodante et risquée pouvant occasionner d’incidents graves. Notons par ailleurs que le CBD se retrouve dans plusieurs types de produits. Il y a ainsi des huiles de CBD, des résines,  des vaporisateurs, des fleurs de CBD…

Quelle influence a le CBD sur le cerveau ?

C’est en ayant une idée de l’influence du CBD sur le cerveau que nous pourrons déduire s’il est idéal de conduire après sa consommation. Il faut dire que le CBD ne touche pas directement le cerveau mais agit plutôt sur les récepteurs de cet organe. Il agit principalement sur deux neurotransmetteurs : l’hormone du bonheur appelée sérotonine et sur la libération de la dopamine. L’hormone du bonheur agit essentiellement sur le comportement humain. Il gère les émotions et l’humeur.

Une sérotonine libérée en bonne quantité inhibe le stress, apaise les douleurs et peut même vous débarrasser de la nausée. La prise de CBD peut réguler donc les anxiétés, les dépressions et les peines psychiques… Le CBD peut par ailleurs s’allier à la dopamine pour vous permettre de mieux vous concentrer, d’éprouver une sensation de bien-être et même de dormir. Le CBD agit donc comme un calmant en agissant sur certains neurotransmetteurs du cerveau : on dira qu’il a des effets de paralysie temporaire sur l’activité nerveuse.

Est-ce possible de conduire après avoir pris du CBD ?

D’un point de vue scientifique et après le précédent point, on se rend compte que le CBD est un calmant destiné à renforcer la vigilance et la concentration. Et nous savons que les activités telles que la conduite nécessitent une réelle attention de la part du conducteur. En considérant donc ce fait, nous dirons qu’il est bien possible de conduire après avoir pris du CBD.

Cependant l’organisme humain diffère d’un individu à un autre. Cette différence fait que le CBD peut avoir différents effets dans différents systèmes humains. Selon plusieurs témoignages, la prise du CBD peut avoir des effets secondaires comme :

  • la diminution de la pression sanguine
  • les étourdissements
  • les ensommeillements…

Ainsi chez certains, la relaxation du cerveau peut entraîner un relâchement de la vigilance, un endormissement involontaire au volant. Dans ces cas-là, un accident est vite arrivé.

Au regard de ce qui précède, il serait mieux pour un individu qui consomme du CBD d’observer un temps d’arrêt afin d’observer les différentes réactions de son corps. C’est après cela qu’il décidera s’il doit conduire ou pas.  Le CBD doit être utilisé à des fins médicales, suivant le dosage indiqué par le thérapeute ou le personnel soignant.

Que dit la loi par rapport à la conduite après consommation du CBD ?

En huile, le CBD contient de faibles taux de THC qui est un autre composant du cannabis mais dangereux pour l’organisme. Ainsi, en Europe et dans certains pays, il n’est admis qu’une quantité de 0,2 % à 0,6 % de THC afin de limiter les effets toxiques. Le CDB peut être détectable dans votre organisme même 10 heures après consommation. Ainsi si l’on vous arrête en cas de mauvaise conduite, vos diagnostics salivaires peuvent  révéler un taux au-dessus de celui permis. Alors, vous êtes automatiquement arrêté pour conduite sous influence de stupéfiant et donc passible d’une amende. De la même manière, certains pays n’ont aucune tolérance quant au THC dans le sang. Si vous ne voulez pas que votre permis vous soit retiré, alors la seule solution est de connaître le seuil de tolérance de THC admis par la loi dans votre pays.

En résumé, le CDB, utilisé comme un traitement et non comme une drogue, fait beaucoup de bien pour l’organisme. Lorsque vous suivez une bonne posologie, il vous donne  une sensation de bien-être et agit positivement sur votre organisme. Son utilisation n’est pas dangereuse si vous voulez conduire mais l’idéal serait de rester à l’écoute de votre organisme et d’en parler avec votre médecin traitant. D’un point de vue juridique, la tolérance ou non du taux de THC contenu dans le CBD varie d’un État à un autre.

 

Posts created 104

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut