Le marché de l’immobilier de luxe

Depuis 2019, le monde connaît une instabilité sanitaire due à l’apparition du covid-19. Durant cette période, l’économie s’est arrêtée durant des mois. Pourtant, certains secteurs ont continué à se développer normalement. Il s’agit entre autres de l’immobilier de luxe qui, sans baisser ses tarifs, a su sortir la tête de l’eau face à ces tumultes.

Un secteur résistant à la pandémie

Dès le début de la pandémie, l’immobilier de prestige a su conserver une certaine stabilité. Il a fait preuve d’une véritable robustesse contrairement aux autres domaines d’activité qui ont pris un coup. Cela se fait en dépit de l’endurcissement des conditions d’obtention de prêt  immobilier. Ainsi, covid-19 ou pas, il continue son ascension.

Une continuelle demande

Tout au long du confinement décrété par le gouvernement français, une hausse de la demande a été constatée en ce qui concerne les maisons de luxe. Cet engouement s’explique de deux façons. Tout d’abord, les confinements répétés ont frustré les Français. Ceux-ci se sont sentis oppressés et désireux de disposer d’un domicile secondaire et surtout, un espace externe vaste.

Le but de ce dernier est de leur permettre de s’aérer, de disposer d’un espace de jeu pour les enfants et de minimiser le temps passé à l’intérieur. La réalité du confinement et ses contraintes ont donc confirmé le désir des Français de posséder des maisons de luxe. De ce fait, dans le rang des foyers plus aisés, plusieurs acquisitions ont été enregistrées, même à distance. Cela s’est produit bien que les acheteurs n’aient pu visiter la maison de prestige Laurentides achetée. Cette oppression a donc provoqué une vente totalement virtuelle.

En parallèle, en dehors des grandes maisons, les appartements luxueux dans la région parisienne ont également connu une demande importante. Ensuite, l’immobilier de luxe demeure un secteur d’investissement très sûr. Celui-ci constitue donc une opportunité qui a permis à la majorité des investisseurs de maximiser leurs gains.

Une augmentation des tarifs de l’immobilier de luxe

La crise sanitaire due au coronavirus s’est très rapidement transformée en une grosse crise économique dans le monde entier. Tous les secteurs ayant été affectés, il était logique de prédire une baisse des tarifs des biens immobiliers. Cependant, l’immobilier de luxe a étonné tout le monde en restant constant. Pourtant, environ 63 % des acteurs immobiliers ont été interrogés à ce propos. Quant à la question de savoir si l’immobilier de prestige connaîtrait une baisse, leur avis était unanimement positif. Cette prédiction ne s’est pas avérée. A contrario, en raison de la forte demande, les tarifs immobiliers ont augmenté.

L’immobilier de luxe, les villes les plus prisées

Le covid-19 a totalement changé le classement des villes les plus attrayantes pour investir dans l’immobilier de prestige. De ce fait, plusieurs villes qui constituaient des valeurs sûres autrefois ont été détrônées. Cette année, sont parues en tête de liste, les villes suivantes :

  • Zurich,
  • Copenhague,
  • Tokyo,
  • Miami et
  • Stockholm.

Ces villes offrent tout ce dont les foyers ont besoin actuellement. Il s’agit de la sécurité et de la qualité de vie.

 

Posts created 156

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut