Quelle est la différence entre une mutuelle et une complémentaire santé ?

Dans l’univers de la couverture et de la prise en charge médicale, les termes « mutuelle » et « complémentaire santé » sont régulièrement confondus. Ils ont certes un objectif commun qui est de compléter les remboursements santé de l’Assurance Maladie, mais, on relève quelques différences non négligeables. Voici la différence entre une mutuelle et une complémentaire santé.

Première différence : la Mutualité Française

La première différence entre la mutuelle et la complémentaire santé se situe au niveau de leur spécificité même. La mutuelle est mise en place par un collectif solidaire assujetti au code de mutualité française. Étant soumise au code de la mutualité (but non lucratif), la mutuelle santé prend en charge la couverture médicale des membres qui y sont inscrits. Ces membres participent régulièrement aux assemblées générales organisées par la mutuelle ainsi qu’aux élections des administrateurs bénévoles qui les représentent.

Quant à la complémentaire santé, elle correspond clairement à une offre commerciale. Dans ce cadre, la complémentaire santé est donc le produit proposé par une compagnie d’assurances en lien avec le code des Assurances. Elle aussi être proposée par une Institution de Prévoyance qui dépend du Code de la Sécurité sociale. D’autres services peuvent être associés à cette complémentaire santé.

Deuxième différence : le risque individuel contre le risque collectif

Entre la mutuelle et la complémentaire santé, il subsiste une autre différence notable. Celle-ci réside dans la sélection des assurés. Les complémentaires d’assurance se basent sur divers critères pour sélectionner leurs adhérents. Il peut s’agir :

  • de l’état de santé,
  • des ressources,
  • de l’âge, etc.

Un questionnaire de santé est aussi établi afin d’instruire les dossiers et fixer le montant des primes. Ainsi, dans le cas d’une complémentaire santé, il est question d’un risque individuel. C’est tout le contraire pour ce qui est de la mutuelle santé. En effet, ici, le risque est collectif, il est partagé entre les différents membres de la mutuelle. En conséquence, il n’y a pas de tri à l’entrée pour les adhérents. Il faut également ajouter qu’avec la mutuelle, c’est le conseil d’administration qui établit le montant des cotisations mensuelles. Ce sont alors les adhérents eux-mêmes de manière indirecte qui fixent les primes. Le risque représenté par chaque membre n’a pas alors un impact considérable dans une mutuelle santé grâce au principe de solidarité qui la régit. Il faut noter qu’une mutuelle santé d’entreprise est beaucoup plus avantageuse qu’une complémentaire individuelle. Elle coûtera moins cher puisque l’assureur prendra à sa charge 50 % au minimum.

Posts created 412

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut