Partage d’expérience : Comment j’ai découvert les arts ésotériques

Il existe très peu de découvertes aussi enrichissantes que celle des arts ésotériques. Je suis heureuse de les avoir dans ma vie, car ils m’aident à trouver un sens à mon existence. Je vous raconte ici ma rencontre avec ces trésors qui ont changé ma vie et celle de mes proches.

Toute petite, je percevais déjà des messages spirituels

Il est dit que les aptitudes à la compréhension des arts ésotériques sont souvent innées. Je confirme cette hypothèse, car dès ma tendre enfance, j’étais différente des enfants de mon âge. Il faut savoir que j’ai développé la capacité de me souvenir des événements que j’ai vécus, même les plus anciens. Le jour de l’anniversaire de mes 5 ans, j’ai senti mes oreilles siffler. Ce qui m’a rendue nerveuse durant la fête, chose que mes parents n’ont pas comprise. Les sifflements se sont estompés l’après-midi, pour laisser place à des murmures de différentes voix. « Tu es une élue », tel était le message qui passait en boucle dans mes oreilles.

Je me suis donc précipité vers ma mère pour lui expliquer que j’entendais des gens me parler. Elle a, évidemment, banalisé mes propos en me disant de déballer mes cadeaux. Trois ans plus tard, j’ai entendu derechef une voix qui disait sans cesse « où est le pentacle de Salomon ». J’ai encore informé ma mère qui m’a donné un pendentif, en me disant de toujours le garder au cou. Ma claire audience s’est ensuite développée au fil des années.

Le surnaturel a toujours été présent dans ma famille

Le pendentif que m’a donné ma mère était en or, et la chaîne en argent sterling. Il appartenait à son père, qui avait spécialement conçu ce bijou pour elle. Il s’agit en effet d’un pendentif qui a pour rôle de protéger son porteur des énergies de basses vibrations. Ma mère avait aussi montré des signes de claire audience pendant son enfance. Son père a donc confectionné le pendentif pour l’aider à conserver cette aptitude. En effet, le pentacle de Salomon se présente comme une étoile à six pointes, avec deux triangles qui s’entremêlent. Le mot « Tetragrammaton » y est inscrit entre deux cercles, en caractères d’imprimerie.

Curieuse, j’ai demandé des explications à ma mère. Elle m’a ensuite informé que son père était un clairvoyant qui aidait notre famille à éviter certains malheurs. Ce dernier a, en plus de cette aptitude, décidé d’élargir ses connaissances dans l’univers de l’ésotérisme. La claire audience que j’ai développée est donc un pouvoir héréditaire. Contrairement à ma mère qui n’exploite pas cette capacité, j’ai décidé d’en savoir plus, voire la développer. La barrière de la religion m’a plusieurs fois freinée dans mon élan. En effet, je passais pour une schizophrène lorsque je sollicitais les guides religieux.

J’ai décidé un jour, d’aller voir une voyante

La seule solution que j’avais pour en savoir davantage sur le don que je possède était de consulter une voyante. Sur Internet, j’ai découvert un site de voyance sérieux qui a bien voulu répondre à mes préoccupations. À ce propos, si vous faites face à des événements surnaturels, le Cabinet KLD peut vous aider. J’ai opté pour une consultation en présentiel pour mieux exposer mon cas. La voyante m’a reçu dans une atmosphère chaleureuse, au centre d’une pièce parfumée à la myrrhe. Elle m’a ensuite posé plusieurs questions sur ma vie en général. Puis progressivement, la voyante a touché les points qui faisaient l’objet de ma visite.

Ce qui m’a le plus surpris, c’est la capacité qu’avait cette dernière d’anticiper mes questions. C’était comme si elle connaissait déjà la raison de ma présence. Après la série de questions/réponses, la voyante a sorti un jeu de tarot pour un tirage. Elle a ensuite interprété la première lame que j’ai touchée. Il s’agissait de la carte N° 18 du tarot de Marseille, à savoir la Lune. La voyante m’a expliqué que cette carte confirme le développement de mon intellect et de mes aptitudes surnaturelles.

Suite à cette consultation, je me suis penché sur les arts ésotériques

Les techniques divinatoires utilisées pendant la consultation ont suscité en moi l’envie d’en savoir plus. Effectivement, j’ai été fasciné par ces méthodes qui ont permis à la voyante de répondre à toutes mes questions. J’ai jugé bon de me pencher sur les arts ésotériques pour pouvoir mieux développer mes aptitudes. Je ne vous cache pas que j’ai reçu plusieurs révélations auditives depuis mon passage chez cette voyante. Lorsque j’ai perçu cela, j’ai compris que la connaissance était la clé. Mes premiers pas dans cet univers occulte ont été marqués par l’apprentissage des oracles. Le tirage de tarot que j’ai fait chez la voyante m’a convaincu.

J’ai alors étudié chacune des cartes de fond en comble. Vu que le tarot est intrinsèquement lié à l’astrologie, j’ai poussé également mes recherches sur cette science. Je suis du signe Lion, précisément du deuxième décan. Les personnes comme moi bénéficient des énergies du Soleil et de Jupiter. Ces deux astres sont réputés pour leurs vibrations positives qui participent à l’éveil de conscience. Mon intérêt pour les arts ésotériques m’a alors permis de mieux cerner ma personnalité. Du coup, la claire audience dont j’ai hérité est reliée à mon signe astrologique.

Méditation, rituel, voyance, incantation : je me suis essayé aux nombreux arts

Après avoir essayé de comprendre l’ésotérisme dans sa généralité, j’ai commencé à pratiquer les techniques qui la composent. L’art de la méditation est de loin le plus basique et le plus efficace. En fait, cette pratique permet de garder l’équilibre au niveau des différents corps de chaque humain. C’est la clé pour exceller dans le monde ésotérique. Les corps physiques, mentaux et astraux doivent être en parfaite harmonie, pour vous aider à grandir spirituellement. Lors de mes débuts dans la méditation, le mantra OM était celui que je pratiquais le plus. Si vous êtes un pratiquant de yoga, vous le connaissez certainement.

C’est un mantra qui active le système parasympathique, tout en éveillant la conscience. Outre la médiation, j’ai étendu mes tentacules aux rituels ésotériques. Ceux-ci sont gardés dans le plus grand des secrets pour éviter que des personnes de mauvaises intentions ne s’en servent. C’est alors avec un voyant expérimenté que j’ai exécuté mon premier rituel : le tracé du pentacle de Salomon. La révélation que j’ai reçue dans mon enfance était tout simplement un signe positif. J’ai ensuite commencé la pratique de la voyance et celle des incantations sacrées.

Maîtriser mon esprit m’a permis de mieux comprendre les autres

La pratique des arts ésotériques m’est désormais essentielle. Cela m’aide à mieux cerner les personnalités des gens qui m’entourent. La condition sine qua non pour arriver à ce niveau est de maîtriser son esprit, chose que j’ai réussie. Il faut noter que ma mère m’a aidé dans mon apprentissage, en me donnant certains secrets de la claire audience. J’ai, en plus, ouvert mon chakra Ajna, pour utiliser les facultés de mon troisième œil. Il m’aide actuellement à utiliser mon intuition de façon précise. Je peux alors aider les personnes de mon entourage et celles qui me sollicitent. Dans les faits, je reçois des révélations sur ces derniers, par les mêmes voix qui me parlaient dans mon enfance.

Retenez, pour terminer, que la découverte des arts ésotériques a changé ma vie. Mes aptitudes actuelles me permettent d’avoir une existence paisible. Mieux encore, les arts ésotériques m’aident à prendre soin des gens qui m’entourent.

Posts created 573

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut