Gestion de la logistique du dernier kilomètre : à quoi faut-il penser ?

Comme la dernière étape de tout processus, le dernier kilomètre est un élément très important dans le fonctionnement de votre e-commerce. Il s’agit de l’ensemble des éléments que l’entreprise d’entreposage doit prendre en compte afin de finaliser la livraison de la commande du client. C’est une étape décisive qui permet de satisfaire ou non un client. Dans la théorie du client, la livraison est en effet l’un des critères les plus importants lors d’un achat en ligne.

 

 

Un véritable défi économique et écologique

La logistique du dernier kilomètre est l’élément du dernier maillon de la chaîne de distribution. Elle nécessite donc tout un équipement logistique. Pour les entreprises, c’est ce dernier kilomètre qui est le plus coûteux, car il représente près de 20 % du coût global du marché.

En ce qui concerne l’environnement, l’impact n’est pas du tout négligeable, car divers moyens de déplacement sont sollicités. Par exemple, dans la ville de Paris, près d’un véhicule sur cinq circule pour livrer un produit ou une marchandise à une destination précise. Le transport de marchandises représente environ 50 % de la consommation du diesel et est donc un véritable enjeu pour l’environnement.

La chaîne logistique dernier kilometre est un challenge pour les logisticiens et les transporteurs qui s’occupent de l’acheminement des marchandises avec les moyens de transport. Ils doivent en effet tout mettre en œuvre pour que le client obtienne satisfaction sans que les intérêts de l’entreprise ne soient lésés.

La gestion de la logistique

Pour réduire l’émission des gaz en ce qui concerne le transport routier, vous pouvez opter pour la location d’un entrepôt où d’un box pour l’entreposage. Cette méthode réduit considérablement les frais de manutention à l’entreprise, mais a également un impact positif sur l’environnement.

Par ailleurs, il est possible d’envisager l’utilisation d’un même véhicule pour le transport vers les expéditeurs différents. Ainsi, vous augmentez le coefficient de remplissage des véhicules et vous réduisez le nombre de véhicules en circulation.

Le nouveau foncier logistique

En se basant sur le concept de mutualisation, certains prestataires pourraient envisager la location et la gestion des stocks. Sur le marché, il existe plusieurs entreprises qui offrent des services de gestion des flux à des tarifs concurrentiels. Cela permet de réduire le flux physique entre la plateforme de distribution et le client final. C’est donc une grande économie pour la logistique du dernier kilomètreEnfin, on reconsidère le transport fluvial que certaines entreprises de distribution utilisent pour acheminer les marchandises grâce à une barge. Ce mode de transport est plus rapide et permet de transporter une quantité plus importante de marchandise.

Les nouveaux modes de collecte

De plus en plus, les livraisons à domicile pèsent lourd pour les entreprises, car les transporteurs sont dans l’obligation de procéder à l’acheminement de la marchandise vers le domicile du client. Ce mode de livraison alourdit encore plus la logistique et le transport. Une des solutions envisageables est le développement des points de contact qui sont accessibles 24 heures/24 pour une grande distribution dans la ville. Il ne faut donc pas négliger l’externalisation logistique. Enfin, pour réduire l’impact environnemental, les entreprises de livraison doivent opter pour l’utilisation des véhicules propres utilisant des biocarburants ou même de l’électricité.

 

Posts created 104

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut