Assurance-Vie ou PEA : que choisir ?

Cherchez-vous à épargner ou fructifier votre capital ? Si oui, le PEA et l’assurance-vie sont de meilleures alternatives et d’ailleurs constituent deux solutions très prisées par les Français. Cependant, du moment où vous n’êtes pas bien renseigné sur le sujet, il est normal que vous hésitiez entre une assurance-vie ou un PEA. Qu’est-ce qui les différencie ? Que choisir entre les deux ? Lisez ceci jusqu’à la fin.

Particularités d’une assurance-vie

À travers l’assurance vie, l’assureur s’engage à payer une certaine somme à l’assuré ou à une tierce personne si ce dernier décédait. Vous devez pour cela effectuer des paiements à intervalles réguliers ou non auxquels sera appliqué un taux.

Ce faisant, le rendement d’une assurance vie dépendra de la date de début des versements, du taux du placement et de sa durée. L’assurance-vie se révèle alors être un moyen d’épargne très avantageux parce qu’il permet au souscripteur de préparer tôt son héritage.

Toutefois, ce n’est pas forcément au décès que le montant de l’assurance-vie est débloqué. En effet, même de son vivant, le souscripteur peut récupérer son investissement. Souscrire à une assurance-vie ne veut donc pas forcément dire que l’argent est versé à une tierce personne lorsque le souscripteur décède.

Cependant, si c’est ce qu’il a prévu faire, il peut toujours modifier les bénéficiaires selon les clauses du contrat. Il peut également décider de verser son assurance à des personnes morales, une fondation par exemple.

Particularités d’un PEA

Le Plan d’Épargne en Bourse vous permet d’effectuer des actions sur le marché financier sans craindre les impôts sur le revenu. Le plafond de placement est limité à 150 000 €. Il est accessible à tout le monde y compris les jeunes de 18 à 25 ans pour lesquels le plafond est de 20 000 €.

Pour eux, le PEA pour jeunes est un excellent moyen pour commencer à investir tôt. Au bout de cinq ans, ils peuvent récupérer leur placement avec intérêts et chercher encore à rentabiliser dans un projet. Le PEA est également un outil successoral. En effet, au décès du titulaire il est clôturé et les actifs sont transférés sur un compte-titres ou conservés.

Lequel choisir ?

Le PEA et l’assurance-vie ont tous deux pour finalité de fructifier vos avoirs financiers. Toutefois, il est possible de détenir plusieurs assurances-vie contrairement au PEA. On ne peut en détenir qu’un seul.

Aussi, le marché financier étant quelque peu volatile, il y a des risques de diminution ou de perte de capital. Néanmoins, ce risque est amoindri sur les placements à long terme. Le placement d’action reste en effet très rentable sur le long terme.

Le principal avantage du PEA réside dans le fait que les plus-values réalisées au bout de la durée du placement sont exemptes d’impôts. Cependant, les impôts sont comptabilisés si le retrait s’effectue avant 5 ans de placement.

L’assurance-vie quant à elle est soumise au risque de faillite de l’assureur. L’assureur peut ne pas être capable de payer l’assuré s’il n’a plus assez de fonds en sa possession. À cela s’ajoute le risque de déshérence.

Enfin, si vous n’êtes pas vigilant lors de la définition des clauses du contrat, vos héritiers pourraient ne rien percevoir à votre décès. C’est pour cela qu’il faut demander de l’aide à un conseiller financier avant de signer un contrat d’assurance-vie.

Posts created 480

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut