Accueil Journal Europa | Rubriques | Politique | WEB OFF

Liberté, Egalité, Neutralité ? WEB OFF

I can't hear you very well cialis once a day buy Officials blamed hot weather for at least one death. A 78-year-old Alzheimer's patient died of heat exhaustion after wandering away from his northern Kentucky home Tuesday in temperatures that rose to 93 degrees. safe site to buy cialis According to the space agency, the LAT has sharper vision and a wider field of view than any other instrument of its kind. Furthermore, it is also capable of covering a broader energy range than any previously flown telescope. buy eli lilly brand cialis That system worked well until this spring, when one person decided she should be exempt. "When my husband emailed everyone asking for receipt totals, she sent back an itemized list of the food she had eaten over the course of the two days she was there as an explanation of why she shouldn't owe anything," Paljug says. "I had to explain that assigning value to individual meals and drinks was a crazy way of managing things, would be nearly impossible to figure out and would make everyone hate each other." generic cialis for daily use During a £100,000 revamp of Liaoning province's Yunjie Temple, workers painted over the work of art, turning it into a series of garish and “sloppily drawn ... modern paintings”, state media reported on Tuesday. buy cialis in vancouver bc Hypertension researcher Dr. Brent Egan, from the Greenville Health System in South Carolina, said one of the key elements of the Kaiser program is bringing patients back quickly after a change in medication - and at no cost - to see if the adjustment was helpful. buy cialis tablets in australia Company spokeswoman Roxana Janka says the glass pieces got into the salsa during the beginning of the manufacturing process, when some of the glass jars were damaged. The pieces were not detected by X-rays at the plant because the machines were not calibrated to detect large glass pieces. how much is generic cialis And Matthew Sinclair, boss of the TaxPayers’ Alliance said: “It’s important everyone gets home safely after a night out but it’s not up to the council to pay for taxi rides.” how much is generic cialis “It is great to have the CCG on board and a lot of good work has been started in Cheshire, particular in Knutsford and Alsager, where focus groups have been set up to see how the areas can become a dementia-friendly community.” how to get cialis cheaper The Johns Hopkins' report said "additional scientific evidence has strengthened the case that these (non-therapeutic) uses pose unnecessary and unreasonable public health risks" of allowing bacteria to develop resistance to antibiotics. i took 40 mg cialis "Saudi Arabia has been working on (getting onto the SecurityCouncil) for the last three years. They trained diplomats, maleand female, the cream of the Foreign Ministry, our best talentedyouths. Then somebody made the decision suddenly to pull out,"he said. much does cialis cost uk And then John Bradman, Don’s son, read from his father’s diary from his 1930 tour in England. Terse descriptions of the weather, his aching muscles and his 254 knock at Lord’s, which he maintained was his finest ever innings. “Poetry and murder”, as he described it. cialis 20 versus 40 mg The Office of Fair Trading is considering whether this agreement has resulted in the creation of a relevant merger situation under the merger provisions of the Enterprise Act 2002 and, if so, whether the creation of that situation has resulted, or may be expected to result, in a substantial lessening of competition within any market or markets in the United Kingdom for goods or services. safe source to buy cialis The MILF refused to negotiate with the government, so then-President Fidel Ramos turned to Nur Misuari to negotiate the landmark 1996 agreement, creating the Autonomous Region in Muslim Mindanao (ARMM), which was intended to be a pre-cursor to a more permanent autonomy deal. brand cialis online no prescription What do people do in Anguilla? Not a lot, which is why it’s the perfect choice for travellers wishing to reconnect with their inner beach bum. As a popular local T-shirt proclaims, “It is good to do nothing then to rest”. You can drive the length of the island in 45 minutes (goats permitting), and the highest point is just 213ft. There are 33 beaches to explore, so finding a deserted spot of sand is easy. When it’s time for some exercise, you can hire bikes, go hiking, play tennis or enjoy water sports. Center computer

Creative CommonsMassimo Valiani
Articles | Publié le 16.02.2012 Ce dossier sur la gouvernance du Net aborde des aspects peu séduisants comme des protocoles internet, des réseaux informatiques ou des normes ouvertes. Attendez ! Ne partez pas tout de suite en criant au geek, au nerd, au nolife et autres anonymous. Car meme si vous ne parlez pas couramment HTML ou PHP, vous utilisez ces langages au quotidien pour surfer sur l'Internet. Alors ne laissons pas ces questions éthiques entre les mains des geeks !

Revenons d'abord à une réalité concrète. Si l'on compare l'Internet à n'importe quel espace public, où l'internaute serait un badaud qui se promène, on devrait pouvoir naviguer sur le Web comme on se déplace dans la rue. Pouvoir consulter des sites comme on entre dans un bar, un magasin, une mairie ou une association. Il appartient ensuite à la liberté de chacun d'y aller ou non.
Pour respecter cette liberté individuelle, les fournisseurs d’accès à Internet doivent garantir à tous les internautes-badauds un accès sans restriction, sans surveiller les données, sans modifier les sites visités et sans favoriser un site au détriment d'un autre. Voilà quatre des principes fondamentaux de la neutralité du Net. Or, on est loin du compte...
Dans ces pages, nous vous parlions déjà de   la philosophie open source , et des débats qui animent les défenseurs d'un Internet libre contre les logiques commerciales et propriétaires. Concernant la neutralité du Web, la place du politique et du législateur, et par conséquent du citoyen, est tout aussi prépondérante.

Le principe de neutralité repose sur la séparation entre les fonctions de transport et de traitement des informations. En d'autres termes, lorsque notre badaud prend un taxi, le chauffeur ne s'intéresse qu'à sa destination et non à ce qu'il transporte dans ses poches ou dans son sac. L'Internet repose sur les notions d'échange gratuit et de production collaborative qui ont permis de faire évoluer le réseau depuis sa création. En ce sens, le réseau est neutre puisqu'il se limite à transporter les informations sans les modifier et permet donc à l'ensemble des utilisateurs d'y accéder librement et de développer de nouveaux services.

À quand l'Acta russe ?

Le caractère global et transfrontalier de l'Internet se prête difficilement à l'établissement de régulations juridiques efficaces. Le risque est d'aboutir à une fragmentation de l'Internet en plusieurs réseaux nationaux et centralisés, capables alors de maîtriser à la fois les infrastructures et l'offre de services et de contenus, ce qui remettrait en cause le principe de neutralité sur lequel repose l'architecture de l'Internet. Les tentatives de contrôle existent et sont nombreuses. Au nom de la lutte contre la fraude (téléchargement illégal, cybercriminalité, pédo-pornographie, etc), les gouvernements débordent d'idées pour surveiller les internautes et contraindre les libertés de circulation.
Hadopi et Loppsi en France, Sopa et Pipa aux États-Unis, Ipred en Europe...

À partir de 2012, c'est désormais Acta (pour Anti-Counterfeiting Trade Agreement ou Accord commercial anti-contrefaçon) qui va dicter la surveillance du Net à une échelle globale. L'accord Acta est un traité international concernant les droits de propriété intellectuelle et des brevets, avec un champ d’action qui s’étend des médicaments générijuridique que des pays peuvent rejoindre volontairement, et à créer un organisme de gouvernance hors des institutions internationales déjà existantes.

Le 26 janvier 2012, la signature de ce traité par l'UE conduisait à de fortes manifestations dans toute l'Europe. Ce jour-là, Kader Arif, son rapporteur au Parlement européen , démissionnait, dénonçant la mascarade du processus ayant abouti à la ratification de l’accord définitif : « non association de la société civile, manque de transparence depuis le début des négociations, reports successifs de la signature du texte sans qu’aucune explication ne soit donnée, mise à l’écart des revendications du Parlement Européen. »1 Cet accord a été « négocié secrètement de 2007 à 2010 par un petit "club" de 39 pays (dont les 27 de l'Union européenne, les États-Unis, le Japon, etc.), plutôt que débattu démocratiquement », selon la Quadrature du Net . Pour cette organisation française de défense des droits et libertés des citoyens sur l'Internet, « l'Acta donnera aux industries de la musique et du cinéma une arme forçant les fournisseurs d'accès à faire la police de leurs réseaux et des activités de leurs utilisateurs. »

Tel un Flamby dans l'assiette

Désormais les autorités de régulation de l'Internet doivent faire face à l'effet Flamby. Imaginons qu'un site web soit un flamby dans une assiette, son pot est l'hébergeur et le flan est son contenu, avec un coulis de caramel illégal. Pour censurer ces contenus sensibles, le FBI devra tirer la languette et enlever le pot-hébergeur. Le flan va alors se répandre dans l'assiette, car tous les internautes peuvent librement copier et reproduire le contenu, y compris caramélisé. Dégustez maintenant le contenu de ce dossier, en prenant bien soin de répandre ses touches les plus caramélisées. Régalez-vous !

1. Acta : une mascarade à laquelle je ne participerai pas, 26 janvier 2012. deputes-socialistes.eu

Emmanuel Lemoine, Nantes France